Présentation du Master Santé Publique  MASTER GENERAL 2016-2020.pdf

M1 - (Muriel Rabilloud, Christine Lasset)  M1 MSP 2016-2020.pdf

L’objectif du M1 est d’apporter aux étudiants une formation leur permettant d’accéder aux parcours de M2 de la mention ou à tout autre M2 pour lequel l’interface entre science et santé est essentielle. La priorité du M1 est donc l’acquisition de bases méthodologiques, en particulier dans les domaines de l’épidémiologie, de la recherche clinique, de l’évaluation en santé, de la pharmacologie et de la biostatistique. Il ne s’agit pas de juxtaposer ces disciplines, mais bien de les intégrer au sein d’une formation associant des bases méthodologiques communes et une introduction aux spécificités des parcours de M2.

 

 M2 – Cinq parcours 

 
B3S (Biostatistique Biomathématique Bioinformatique et Santé) (Pascal Roy, Delphine Maucort-Boulch)  B3S 2016-2020.pdf  B3S 2016-2017 V3 avec numéros pour UEs.pdf

Ce parcours intègre deux orientations qui apparaissent de plus en plus complémentaires. Il forme des biostatisticiens pour l'analyse des essais thérapeutiques et des études épidémiologiques dans différents domaines (cancer, maladies cardiovasculaires, maladies infectieuses, …), et des bioinformaticiens pour l’identification de biomarqueurs associés au diagnostic, au pronostic ou à la réponse thérapeutique. Cette orientation correspond à l’intégration de plus en plus importante des données de la biologie moderne (analyse du génome, du transcriptome, du protéome ; identification de marqueurs génétiques de susceptibilité ; séquençage de nouvelle génération de l’ADN) et des nouvelles techniques d’imagerie médicale, pour la réalisation des études et la prise en charge des patients (médecine personnalisée). Cette évolution bénéficie d’une collaboration mise en place entre les universités, les écoles d’ingénieurs  et les laboratoires institutionnels et industriels. 

Débouchés : Biostatisticiens, Biomathématiciens et des Bioinformaticiens pour les secteurs industriels ou académiques de la recherche en santé.

 
PHAME (PHArmacologie Modélisation et Essais cliniques) (François Gueyffier, Michel Tod)  PHAME 2016-2020.pdf

Ce parcours forme des étudiants aux concepts et méthodes de l’évaluation et de l’innovation en thérapeutique notamment pharmacologique, et aux possibilités d’optimisation offertes par la modélisation in silico tout au long de la vie des thérapeutiques : identification des cibles moléculaires, conception du modèle thérapeutique, modélisation pharmacocinétique-pharmacodynamique, identification des répondeurs et de la population cible de la thérapeutique, optimisation des thérapeutiques, optimisation du développement industriel du médicament, modélisation de l’impact de santé publique. Il s’agit de former des professionnels en capacité de gestion de projets, de mise en œuvre d’un plan de développement, de conception de stratégies d’optimisation.

Débouchés : Professionnels du développement du médicament, industriels ou académiques, experts en méthodologie des essais cliniques, formés aux méthodes modernes d’investigation et à la modélisation numérique.

 
EPIRIS (EPIdémiologie et gestion des RISques) (Philippe Vanhems, Vincent Piriou) EPIRIS 2016-2020.pdf

Ce parcours apporte une formation à la méthodologie en épidémiologie, et une formation ciblée sur la gestion des risques sanitaires, champ professionnel dont l’importance est croissante. Ce parcours forme des praticiens gestionnaires des risques associés aux soins et des spécialistes en charge de lutter contre les infections nosocomiales, ce secteur connaissant un développement considérable dans les systèmes de santé. Il s’agit de fournir aux étudiants les connaissances, les méthodes et les outils permettant : de décrire les évènements indésirables ayant un impact individuel sur la santé des malades (infection, perte de chance, séquelles diverses) et au niveau du système de santé (organisation, coût, image), d'analyser les facteurs associés à l'apparition de ces évènements (facteurs de risques, facteurs protecteurs), de gérer des risques liés aux activités de soins et à leurs conséquences environnementales, de participer à la formation des futures responsables de gestion des risques (médecins, pharmaciens, scientifiques) et des futurs cadres de santé.

Débouchés : Epidémiologistes spécialistes des études et des grands domaines de risques sanitaires, des spécialistes de la gestion des risques associés aux pratiques de soins et des spécialistes de la sécurité des patients.

 
ASP (Action de Santé Publique) (Franck Chauvin) ASP 2016-2020.pdf

Ce parcours comprend un tronc commun consacré aux méthodes au sens large (méthodes qualitatives, approches qualitatives, conception et planification de projets, gestion de projets, politique de Santé). L’orientation Promotion et Education à la Santé forme des spécialistes de la planification et de l’évaluation des actions de santé publique et communautaire en population pour les structures de recherche, d'observation et d'évaluation en santé (INPES, InVS) (chargés de recherche), et pour les structures gérant des actions et programmes : collectivités territoriales, établissements publiques ou privés de santé, réseaux, associations (chargés de projet). Elle intègre les notions nécessaires de socio-anthropologie et d’éthique de l’intervention en Santé Publique. L’orientation Health Service Research une forte mutualisation avec le parcours Health services and clinical research de notre mention.

Débouchés : Professionnels de la gestion et de l’évaluation des actions de santé publique, et de l’éducation des patients

 
HS-CR (Health Service and Clinical Research - Services de Santé et Recherche Clinique) (Cyrille Colin, Hans-Martin Späth) HS-CR 2016-2020.pdf

Le parcours Health Services and Clinical  Research (HS-CR) (Service de Santé et Recherche Clinique) sera  adossé à l’équipe de recherche HESPER (Health Service and Performance Research) créée en janvier 2016. La double orientation de ce parcours intègre la formation aux concepts et aux méthodes dans trois domaines : (1) l’évaluation des  pratiques et des organisations (Health Service Research), (2) l’évaluation des résultats des soins (Clinical Research) et (3) l’évaluation médico- et pharmaco-économique (Economic Evaluation in Health Care).

Débouchés : Professionnels des études d’évaluation en santé et des études pharmaco- et médico-économiques (chargés d’études, conseillers qualité) et en recherche clinique (Chef de projet, attachés de recherche clinique senior, chargés d’études, coordinateurs d’études).